Il y a quelque temps, je parlais des différents accompagnements à la création d'entreprise dont j'ai pu profiter et parmi eux, des aides financières que j'ai sollicité. J'ai choisi aujourd'hui de vous parler un peu plus en détail de ces solutions souvent méconnues et pourtant bien utile quand on n'a pas le "profil type" qui plaît aux banques.

 

credit : http://www.decrochez-job.fr/

 

Commençons par le micro-crédit... Alors le micro-crédit, c'est quoi ?

Le micro-crédit c'est... un crédit ! Bah oui tout simplement. La différence c'est qu'il peut être accordé aux personnes qui n'ont pas accès au crédit bancaire classique, pour des projets qui n'intéressent pas les banques.

Personnel ou professionnel ?

Le micro-crédit peut être personnel : il sert alors à financer des projets de vie ou à augmenter l'apport personnel avant de rencontrer les banques.Les mensualités se retirent du compte courant personnel du demandeur.

Le micro-crédit peut également être professionnel : dans le cadre d'un projet de création, reprise, développement d'entreprise et suivant les sommes dont le porteur de projet a besoin, le micro-crédit peut se substituer au crédit bancaire (ce qui a été mon cas) ou le compléter. Les mensualités se retirent alors du compte professionnel.

Quelles sont les conditions d'attribution des micro-crédits ?

Pour les prêts personnels... je ne sais pas, je n'en ai pas fait ! Par contre, pour le crédit professionnel, il faut présenter un prévisionnel détaillé et une étude de marché. La cohérence entre le projet et son porteur est également étudiée.

Quels taux, mensualités ?

Je ne parlerai sur ce point que de ce que je connais, à savoir du micro-crédit que j'ai moi-même sollicité. Je suppose que chaque organisme a ses particularités et ses modalités propres. Pour ma part, je me suis vue proposer un crédit à 5% d'intérêt, sur 60 mois et d'un montant de 10000 € maximum. Il s'agit d'un prêt sans caution ni garantie. En général, tous les organismes de micro-crédit essaient de proposer des taux raisonnables.

Quelles démarches ?

Une fois les éléments préparatoires terminés (prévisionnel + étude de marché ou présentation de l'activité), il suffit de solliciter un rendez-vous dans l'un des instituts bancaires ou l'une des associations proposant le micro-crédit près de chez vous. Vous pouvez trouver certaines adresses sur le site www.france-microcredit.org ou tout simplement auprès de votre CCI. 

 

Mon expérience :

Je me suis rapprochée de l'IMF Créa-Sol, dont le siège est à Marseille et qui a des antennes sur Avignon, Nice et Toulon (pour les sudistes donc).

J'ai été reçue assez rapidement en rendez-vous et j'ai eu une heure pour expliquer mon projet à une chargée de dossier. Une personne très agréable d'ailleurs et très à l'écoute : j'étais franchement stressée avant d'y aller et elle a su me mettre à l'aise. Je lui ai raconté ce que je voulais faire et elle m'a fait une simulation de mensualités.

A l'issue de cette entrevue, c'est la chargée de dossier qui a présenté votre projet à la commission d'acceptation des prêts. La réponse est immédiate et elle me l'a communiqué tout de suite après.

ATTENTION : ce n'est pas vous qui présenterez votre projet aux décisionnaires, alors il faut être très clair dans ses explications lors de l'entretien. Et n'oubliez pas d'être enthousiaste, il faut que le chargé de dossier se sente impliqué et motivé pour défendre votre "bébé" !

 

Autre aide non négligeable, le prêt d'honneur.

C'est quoi, le prêt d'honneur ?

Le prêt d'honneur est un "coup de pouce" accordé aux porteurs de projets et qui vient s'ajouter à leur apport personnel. Il s'agit donc d'un emprunt à titre personnel et non professionnel.

Pourquoi solliciter un prêt d'honneur ?

Obtenir un prêt d'honneur va vous permettre de vous présenter aux établissements bancaires avec un apport personnel suffisant. De plus, cela va crédibiliser votre projet vis-à-vis des banques : en effet, si les organismes en charge de ce type de prêt vous ont fait confiance, c'est un bon levier pour voir sa demander de crédit accordée.

Quelles sont les conditions d'attribution du prêt d'honneur ?

Il concerne tous les porteurs de projets en phase de création et de reprise mais aussi les entreprises existantes de moins de 3 ans. Comme pour le micro-crédit, il faut démontrer la viabilité du projet ainsi que la cohérence entre le projet et son porteur. 

Quels taux, mensualités ?

Normalement le prêt d'honneur est un prêt à taux 0. Le plafond des sommes octroyées dépend des organismes (de 10000 € à 50000€), de même que la durée du remboursement. Suivant les organismes et les montants demandés, le prêt d'honneur doit être couplé à un prêt bancaire (par exemple, dans mon cas, le montant du prêt bancaire devait être au moins égal au montant demandé pour le prêt d'honneur).

Quelles démarches ?

Un accompagnateur de la structure va vous aider à monter le dossier de demande de prêt en un ou plusieurs rendez-vous. C'est un dossier très complet qui demande d'avoir bien tous les éléments préalables ( étude de marché et prévisionnel terminés). Il y aura également des pièces justificatives à fournir : ne vous y prenez pas au dernier moment car il y en a énormément et certaines sont à demander spécialement. Une fois ce dossier achevé, vous serez convoqué pour présenter votre projet devant le comité d'agrément. La réponse vous parviendra quelques jours plus tard, une fois que le jury aura délibéré.

 

Mon expérience :

C'est la chargée de dossier de Créa-Sol (l'organisme de micro-crédit) qui m'a conseillé de faire une demande de prêt d'honneur. A la fois pour demander une partie de l'argent dont j'avais besoin à taux 0 (toujours intéressant) mais aussi pour jouer la sécurité : d'après elle, si le prêt d'honneur m'était accordé, il y avait très peu de chances que sa commission d'acceptation refuse ma demande.

J'ai donc pris rendez-vous avec les représenatns de Initiative France.

Il faut savoir que la démarche est en général relativement longue pour obtenir un prêt d'honneur. Déjà, j'ai dû assister à une réunion générale d'information pour connaître toutes les aides dont s'occupe ce réseau (et il n'y a pas que le prêt d'honneur, croyez-moi !) puis j'ai dû demander un rdv avec un conseiller. Heureusement comme mon dossier était dans les starting blocks chez Créa-Sol, ils ont accéléré la procédure et j'ai décroché un rdv dans les 8 jours suivant la première réunion. Durant ces 8 jours, je me suis employée à remplir le dossier de présentation du projet et ça n'a pas été facile !!! C'est fou tout ce qu'il faut détailler ! Mais ça a l'avantage de nous inciter à maîtriser notre projet à fond.

J'ai ensuite eu un deuxième rendez-vous avec la conseillère qui a vérifié que tout était bien en ordre et m'a proposé une date de passage en commission. Là encore, j'ai eu de la chance : une commission tous les 15 jours, 5 places à chaque fois et j'en ai décroché une la semaine suivante ! Lors de cette présentation, j'ai dû me présenter et expliquer mon idée devant un jury de professionels (une dizaine de personnes) pendant 15 minutes et puis répondre à 15 minutes de questions de leur part. Stress maximum encore une fois mais tout s'est très bien passé !

La procédure a duré 1 mois entre la première réunion et le moment où j'ai eu le coup de fil pour me notifier l'accord de la commission. En général il faut compter 15 jours de plus au minimum.

 

Voilà pour ma petite expérience des aides financières à la création d'entreprise, j'espère que cela pourra en aider certains. Et dans tous les cas, n'hésitez pas à chercher sur le net ou auprès des organismes de votre région : plein de dispositifs existent pour nous aider !